Accueil AMV

L’association entièrement bénévole d’aide humanitaire AMV, Aide aux Montagnards du Vietnam a pour objectif de contribuer au développement des populations montagnardes des hauts plateaux du centre du Vietnam, dans la province de Kontum.

Pourquoi cette région en particulier ? Ces minorités ethniques du Vietnam, qui ont longtemps été ségréguées (par les Chinois et les Vietnamiens) sont confrontées à de grandes difficultés de développement, notamment dans le domaine de l’éducation. Voilà pourquoi, des Montagnards issus de ces hauts plateaux et établies aujourd’hui en France, avec quelques-uns de leurs amis Français, ont créé en 2007 l’AMV.

Dans cette optique, les projets sont élaborés à l’écoute et en collaboration avec les responsables des villages.

L’AMV concentre actuellement ses efforts autour de 3 programmes principaux :

Programme « l’Eté des enfants » un projet d’encadrement éducatif pour des enfants de 3 à 7 ans durant les vacances scolaires d’été. Ce programme a lieu dans les villages de Kontum Konâm, Kon Hring, Dak tô, Tea Roxa et Kon Hnong et profitent à plus de 600 enfants.

Programme parrainage d’étudiants montagnards: au cours des dernières années, deux pensionnats à Dak Xut et Dak Mot comptant plus de 60 jeunes au total, ont reçu et/ou reçoivent des aides financières pour l’achat de riz.

Programme bourses études supérieures. Une contribution pour donner accès aux Montagnards à des études supérieures. Plus de 30 étudiants bénéficient de ce programme chaque année.

Madame Thach, ancienne directrice de maternelle de l’école de Kontum, lauréate du prix de la pédagogie de la province de Kontum, issue de la tribu Bahnar, est notre coordinatrice locale. Elle sélectionne les demandes de bourses, et supervise l’Eté des enfants sur les 5 villages. Elle assure bénévolement le lien entre les bénéficiaires (tous issus des minorités ethniques) de l’association, et les membres de l’AMV. Elle est un relais actif et efficace sur le terrain pour les projets.

Le Président et la Vice-Présidente se rendent sur leurs fonds propres 1 fois par an sur le terrain pour faire le suivi des projets en cours, et évaluer les nouveaux besoins présentés par les villageois.